Samedi, en préparant les fraises du jardin pour le dessert, la moutarde m’est montée au nez … ah non, c’est le poivre !

Reprenons depuis le début.

Jean-Pierre a ramené des courses cette charmante bouteille, produit par une petite entreprise d’une commune avoisinante.

fraises_01

 

Je connaissais l’Amaretto di Saronno, liqueur italienne aux amandes.

Il s’agit là d’un sirop aux mêmes effluves d’amande.

Et depuis quelques jours, nos fraises maisons, habituellement servies au sucre, se voient arrosées d’un trait de ce sirop qui s’accorde parfaitement avec les fruits.

fraises_13

 

Donc après avoir ramassé, nettoyé et coupé les fraises …

fraises_02

Je les saupoudre d’un peu de sucre

fraises_03

 

J’ai pris ensuite les petits pots de poivre de Séchouan, ramené par Yanjiao de son récent séjour en Chine et offert dimanche dernier. Il y en a du noir et du rouge. Je ne sais pas s’il y a une différence de goût.

 

fraises_04

Je prends donc deux ou trois graines de chaque.

 

fraises_05

Le couteau ne sert à rien, c’est juste pour l’échelle !

Il faut donc procéder à la réduction en poudre de ces billes exotiques.

Je décidais de me servir de mon hachoir à herbes ( j’ai ri en tapant le mot " hachoir " .. Explication dans quelques jours !)

J’ai commencé à m’en servir pour écraser ces malheureuses graines qui ne m’avaient rien fait.

 

fraises_06

 

Puis j’ai mis mes morceaux de graines dans le plat adapté au hachoir et j’ai joué du poignet pour obtenir une simili-poudre.

fraises_08

Celle-ci pour le fun..

 

fraises_07

J’ai obtenu ceci  :

 

fraises_09

 

 

Puis transvasement dans un petit bol (Je ne sais si vous avez remarqué, je ne me sers jamais du bon plat, du bon ustensile et j’en change plusieurs fois au cours de mes recettes !)

 

fraises_10

 

Et je verse 2 ou 3 cuillères à café de sirop Amaretto.

 

fraises_11

 

 

Je mélange histoire de bien mêler le poivre et le sirop et j’en nappe mes fraises avant de les mettre au frigo pour les rafraichir.

fraises_121

 

 

En fait j’ai préparé deux bols de fraises, avec et sans poivre de séchouan, histoire de comparer les deux versions.

 

 

Le soir, nous avons donc pu déguster les deux préparations, mais pour une fois, je n’ai pas eu le réflexe de les photographier.

Pour ma part, j’ai beaucoup aimé l’association fraises / poivre de Séchouan / sirop d’amaretto mais Jean-Pierre n’a absolument pas aimé !

Cela ne vous avance pas n’est-ce-pas ?

Il ne vous reste plus qu’une solution : ESSAYER ! ! ! !

De plus, je pense qu’une version avec de l’Amaretto di Saronno ne devrait pas être inintéressante !

 

 

 

 

Je vous avais montré mes rosiers en bouton.

La chaleur estivale nous offre maintenant des roses épanouies, gorgées de soleil, aux parfums entêtants …

 

rosier__panoui

 

roses__panouies_01roses__panouies_02

 

 

 

 

 

 

 

roses__panouies_03