Par une chaude après-midi d'été, mes filles, aidées par une poignée de leurs copains et copines, ont harcelé leur père (et oui, le harcèlement filial existe aussi !!) pour qu'il leur prépare des pizzas sous des prétextes fallacieux, du style : Cela fait longtemps que tu ne nous en a pas préparées ... Nos amis ne connaissent pas tes pizzas, Papa ... Mathéo n'a jamais senti d'odeur d'une calzone " . Enfin, vous imaginez la scène !

Et voici Jean-Pierre à 17 h 30, à faire l'inventaire nécessaire à une Pizza-Party.

 

Comme il n'avait pas tous les ingrédients, ni le temps nécessaire pour préparer sa pâte, il a filé sur son lieu de travail pour demander à son collègue de lui céder un peu de pâte. Il en a profité pour acheter de quoi les garnir ses pizzas !

 

Nous avions dans un précédent article, laissé Jean-Pierre en train de façonner ses fonds de pizzas.

Jean-Pierre a préparé une grande plaque.

pizzas_02

 

 

et 8 pizzas rondes comme celle-ci



pizzas_03


Il a ensuite préparé ses ingrédients



pizzas_04

pizzas_05



pizzas_06



pizzas_15

Petite préparation composée de steak hâché relevé au piment d'Espelette


Puis, il a commencé à finaliser ses pizzas



pizzas_01


La plaque : jambon, champignons de Paris, gruyère, olives



pizzas_07

Fond de crème fraiche, lit de gruyère, puis lardons et oignons



pizzas_08

 

Tomate, chorrizo, champighons, gruyère, olives


pizzas_09



Sauce tomate, tomates en tranche, anchois de Collioure, olives, gruyère



pizzas_10


Tomate, lardons, poivrons, olives, gruyère

pizzas_11

Fond crème fraiche, lardons, fromage de chèvre, roquefort, gruyère



pizzas_12

 

Une calzone spécialement pour ma fille aînée !

 

tomate, jambon, gruyère et oeuf

pizzas_13

pizzas_141


Je ne les ai pas toutes photographiées, la cuisine devenant un peu petite pour nous deux et toutes les plaques qui s'éparpillaient ...

 

Mais passons à table !

 

pizzas_16



pizzas_17

 

pizzas_18


pizzas_19



pizzas_20

 

 

pizzas_21

pizzas_22




pizzas_23

pizzas_24

 

Je ne suis pas certaine d'avoir tout photographié, car le temps que je fasse le tour des tables, les plats se vidaient à la vitesse grand V. Aucun respect pour les anciens cette jeunesse !