Vu la quantité de bourru dont je disposais, j'ai tenté de faire de la gelée avec. On fait bien de la gelée de vin.

 

J'ai fait plusieurs tentatives, avec plus ou moins de réussite.

 

Mon premier essai consista à mettre la valeur d'un demi-litre de liquide à rédire sur le feu. Le bourru étant très sucré, je n'ai pas rajouté de sucre.

 

gel_e_01

 

 

gel_e_02

J'ai remué, écumé régulièrement, en attendant que le liquide réduise et s'épaississe, une odeur mi-raisin, mi-vineuse se répandant dans la cuisine.

Tout d'un coup, ce fut une odeur plus camarélisée qui vint me chatouiller les narines !

 

gel_e_03

 

Bon ... il ne me restait plus qu'à recommencer !

J'ai mieux surveillé ma casserole et j'ai obtenu un liquide épaissi, mais quand même liquide.

 

 

gel_e_04

 

 

 

gel_e_05

 

Le lendemain, ma gelée avait un peu épaissie, mais n'avait pas la consistance que j'espérais.

Nous l'avons néanmoins appréciée avec des noix et  du pain.

 

 

gel_e_08

La quantité obtenue n'est pas importante, mais ce premier (enfin deuxième) essai me sembla assez prometteur pour continuer mes tentatives.

Pour ma second tentative, j'ai utilisé 2 litres de bourru. J'y ai rajouté, à moitié de la réduction, un sachet de type Vitpris.

J'ai obtenu un résultat plus épais, sans avoir non plus la consistance d'une gelée de fruits.

 

gel_e_06

 

Jean-Pierre s'est piqué au jeu et a fait lui aussi sa tournée de gelée. Il a préparé un litre de bourru avec un sachet de Vitpris, mais il a laissé réduire moins longtemps. Il a obtenu un résultat liquide qui n'a absolument pas bougé pendant plus de 24 heures. Aussi tout est reparti dans la casserole pour une nouvelle réduction. Après une nuit de repos, la gelée était toujours aussi liquide.

gel_e_09

 

Elle finit une troisième fois sur le feu. Je crois que celle-ci sera la bonne, le temps de la verser dans les pots (dont le nombre diminue à chaque tentative !) le peu qui restait au fond de la casserole se figeait !

 

gel_e_11

 

 

 

gel_e_10

 

 

 

 

Hier soir Jean-Pierre a encore fait un essai. Cette fois-ci, il a laissé réduire longuement le bourru et a rajouté, après réduction, un sachet entier de Vitpris. Un dernier tour de bouillon pendant quelques minutes et mise en pot (un seul !). La réduction est de l'ordre des 3/4 du liquide environ.

La gelée a pris pratiquement instantanément. "A couper au couteau" lui ai-je dit. "Parfait, je sais déjà comment l'utiliser !" m'a-t-il répondu.

Je n'avais jamais fait de gelée. Je pense que maintenant, je vais pouvoir me lancer avec des fruits rouges !