Ca y est ! Nous y sommes ! Le moment fatidique est arrivé !

Nous allons l'ouvrir .... tout comme Lali je suppose !

 

 

liqueur_1_mois___01


A peine le système de fermeture défait, une odeur nous prend aux narines ....

On ne peut pas dire qu'il n'y a pas de rhum !

 

liqueur_1_mois___02

 

 

Nous avons commencé l'opération de transvasement dans des pichets, avec passage au chinois pour récupérer les flotteurs

 

liqueur_1_mois___03

 

liqueur_1_mois___042

 

Un pichet de 2 litres ne suffisant pas, j'en ai pris un second.

Il n'y avait aucun dépôt, ni lait caillé

liqueur_1_mois___051

 

 

Juste des citrons, de la canelle et ... du gingembre ! Il était bien là !

La photo est floue, mais cela donne quand même une idée de ce qu'il reste après un mois de macération.

Le moment le plus difficile et pénible finit par arriver : celui ou il allait falloir goûter notre préparation ! On ne peut pas servir n'importe quoi à nos amis non ?

liqueur_1_mois___06_jpg

 

 

 

négatif ...

 

liqueur_1_mois___082

 

... positif

 

liqueur_1_mois___09

 

 

Jean-Pierre s'est lancé le premier


liqueur_1_mois___11

 

 

 

 

 

Ce fut ensuite à mon tour. Humm ... c'était à la hauteur de mes espérances !

C'est doux, quoique le rhum ne passe pas du tout inaperçu et les épices et le caramel sont parfaitement liés.

Je rendis le verre à Jean-Pierre, le temps de débarasser la table. Et lorsque je voulus goûter à nouveau ....

liqueur_1_mois___12

 

A mon avis ... Jean-Pierre a apprécié !

 

Nous avons reversé la liqueur dans son bocal d'origine, en attendant de trouver des bouteilles appropriées.

 

 

liqueur_1_mois___13

 

Il n'y a pratiquement pas eu de déperdition, le volume manquant correspondant à la liqueur mise dans le petit flacon (destiné à une collègue de bureau pour un essai comparatif) et aux différents ingrédients retirés.

Jean-Pierre a trouvé que finalement, le bocal était parfait et que pour servir une petite liqueur à nos invités, nous le ferions .... à la louche !