Je vous ai parlé une fois ou deux des plats que j'ai l'occasion de préparer pour Mathéo.

Je n'avais pas l'intention d'en faire un inventaire ou une chronique, mais une discussion avec Manoue, m'a fait comprendre que ces petits mitonnages maison pourraient donner des idées aux jeunes mamans (et aux moins jeunes aussi !).

Rassurez-vous, je ne vais pas me spécialiser non plus dans la cuisine Blédichef-Maison !

Donc voici donc un autre repas du Prince Mathéo.

Son alimentation est encore assez limitée, aussi j'ai parfois l'impression de ne pas me renouveler.

Dernièrement, j'avais peu de légumes en réserve.

Nous avions préparé une soupe de légumes pour nous, avec carottes, pommes de terre, poireaux, un morceau de ventrèche fumée.

J'ai prélevé un peu de légumes, ainsi qu'un petit bout d'escaloppe de poulet que Jean-Pierre venait de faire cuire à la poêle.


b_b__012

J'ai écrasé les légumes à la fourchette




b_b__022



J'y ai ajouté la viande après passage à la moulinette magique



b_b__032

Le mélange me paraissant trop bourratif, j'y ai rajouté un peu de la soupe que Jean-Pierre avait mouliné entre-temps


b_b__044



Afin d'obtenir une consistance plus conforme à ce que j'en attendais


b_b__052



C'est pas tout, mais il lui faut également un dessert ! C'est que c'est de la graine de gourmand ....


Je revenais du marché ou j'avais acheté exprès pour lui une jolie poire


b_b__062


que j'entrepris de peler 


b_b__072


et de la couper en morceaux


b_b__082


J'ai ajouté deux cuillères à soupe de sucre de canne roux clair.


b_b__091


Pendant que la poire cuisait, je cherchais l'épice ou l'ingrédient que j'allais bien pouvoir y rajouter afin de personnaliser le goût de la compote.. vanille, réglisse , anis ... j'hésitais.


Je suis revenue à la casserole et entrepris de mouliner le fruit


b_b__101


et lorsque je l'ai goûté, je ne sais si cela vient de la poire (une comice je crois) ou du sucre ... c'était divinement parfumé !

J'ai décidé donc de ne rien y rajouter ... pour cette fois-ci !


b_b__11


Je crois que cela a plu à Mathéo qui a fini ses deux plats ... et avec le sourire !