Les soirs de pas-le-temps-vite-fait-avec-pas-grand-chose .... on fait souvent .... une omelette.

Une omelette aux patates, histoire de "caler" un peu son homme.

Ce soir-là, après avoir fait revenir les pommes de terre en cubes, intégré les oeufs battus, Jean-Pierre, en fin de cuisson a rajouté des tranches de mozzarelle et des fines herbes.

 

omelette_1


omelette_2


omelette_3


Ce n'est pas parce que les fins de mois sont parfois difficiles qu'il faut manger triste !