Il était convenu que ma soeur devait venir manger à la maison pendant ses vacances.

Trouver un créneau commun n'était pas forcément chose aisé.

Un coup de fil à 14 h "Nous serions disponibles demain soir .. ou ce soir, mais c'est peut-être un peu court ?"

"Non ... mais ce sera ce soir, car demain c'est plus compliqué".

A peine raccroché, je me tournais vers Jean-Pierre et lui dit "Bon, maintenant c'est pas tout cela, mais qu'est-ce qu'on va faire à manger ?"

J'aime ce genre de situation où il faut décider rapidement de ce qu'on va servir. Cela m'évite de m'éparpiller dans 25 plats possibles et avoir des difficultés pour trancher au final !

Dans ces cas-là, c'est inventaire car il est hors de question de perdre du temps à faire des courses.

Lorsqu'ils sont arrivés vers 18 h ... tout était prêt !

Comme il faisait bon, j'ai dressé la table sous la tonnelle.

DSCF4350

J'avais prévu des bougies pour la tombée de la nuit.

DSCF4352

Pour l'apéritif, j'ai préparé des toasts avec des douceurs provençales.

Mon stock ramené de nos vacances printanières est pratiquement épuisé, mais Phanie y a pourvu !

DSCF4354

Anchoiade, pesto rouge à la tomate, soubresade, tapenade

DSCF4356

Parfait pour accompagner du Muscat

Je n'attendis pas que la nuit soit tombée pour allumer les bougies. Aussi la transition s'est-elle faite en douceur.

DSCF4363

DSCF4364

Magrets sur le grill et pommes de terre fondantes

DSCF4358

Jean-Pierre avait fait du pain le matin même.

DSCF4360

Il accompagne le fromage, notamment du Saint Nectaire ramené par ma soeur de ses vacances

DSCF4374

et son verre de vin

DSCF4372

En dessert, j'avais préparé de la mousse au chocolat et des biscuit-vitraux

DSCF4376

J'ai parfaitement réussi le vitrail de mes gâteaux, mais je les ai juste un peu trop fait cuire.

Je vous montrerai bientôt la fabrication de ces gâteaux. Effet assuré pour une recette très simple.

Le café servi avec les derniers macarons de Saint Emilion nous permit de prolonger notre soirée tardivement en discussion dans la douceur de la nuit, une des rares de cet été, il faut le reconnaitre ...

DSCF4378