On continue dans la saga de mes repas solitaires.

J'avais pris le parti de ne pas manger une poignée de nouilles ou un morceau de fromage debout devant le frigo.

Après plusieurs jours de soupes réconfortantes, j'ai eu envie de fraicheur.

Une salade mélangée, un peu de feta et de poivron vert. Une sauce crème fraiche/herbes de provence. Et pour donner un peu de corps, un oeuf mollet.

 

DSCF6331

 

DSCF6332

 

DSCF6334

 

DSCF6335

 

DSCF6336

Je n'étais pas peu fière de moi.
Enfin de mon oeuf mollet.

Je n'en avais jamais fait. Je décidais donc de me lancer.

Une casserole d'eau, du vinaigre, du sel.

A ébullition, je cassais donc un oeuf, munie d'une cuillère à soupe pour ... rien en fait, le blanc est parti dans tous les sens dans l'eau pendant que le jaune plongeait au fond de la casserole. J'essayais bien d'attraper le jaune en me disant "tant pis pour la présentation" mais .. éclatement de jaune de l'eau !

Tout est parti à la poubelle.

Je ne me suis pas déclarée vaincue pour autant. Non mais !

Je fis l'inventaire des armes en ma possession pour ramener un oeuf à MA raison....

Je recommençais donc l'opération (eau, vinaigre, sel)

Je cassais un deuxième oeuf dans un petit bol.

Au moment de le verser dans l'eau, je mis une petite passoire-chinois dans l'eau et fis glisser mon oeuf dedans.

Dès que le blanc a commencer à se figer, j'ai enlevé la passoire et fais tourner l'oeuf avec la cuillère à soupe.

Pour le sortir, j'ai vidé doucement la casserole au dessus de la passoire qui a récupéré l'oeuf !

Mission accomplie !

 

EDIT : Confusion et confession ...

La Honte (avec un grand H)

Il s'agit effectivement d'un oeuf poché !

Merci Anne-Cé d'avoir rectifié le tir.

Depuis que j'ai préparé cet article je "sentais" quelque chose qui clochait, mais je n'arrivais pas à trouver quoi ...

En plus, les oeufs mollets j'adore cela (bien plus qu'un oeuf dur !)