Je profitais d'une longue après-midi de week-end solitaire pour me lancer dans quelque chose qui me trottait dans la tête depuis un bon moment : la fabrication de yaourts.

Naturellement je n'ai pas de yourtière, sinon ce serait beaucoup moins amusant.

J'avais repéré depuis un certain temps, deux articles, celui de Caroline et celui de Pascale, que j'avais mis soigneusement de côté pour le jour fatidique. Je les épluchais bien et me promis/jurais de les suivre à la lettre. Enfin presque. Du moins le mieux que je puisse. Je suis certaine que vous soulignez les efforts !

Je mis donc un litre de lait entier (UHT pas du cru, j'ai des vignes en face de chez moi, pas des prés à vaches) sur le feu avec la valeur d'un verre de lait en poudre, sortis mon thermo-sonde et montais température jusqu'à 85° (cf  Pascale) puis la fis redescendre jusqu'à 45 ° (cf Pascale).

Je mélangeais un yaourt du commerce avec une cuiller en bois (cf Caroline) et rajoutais deux sachets de sucre vanillé (cf Caroline).

Je remplis des pots en verre. Comme je n'ai pas de pots à yaourt, j'ai utilisé les verrines/photophores IKEA que j'ai disposés dans un plat en terre.

 

Yaourts_1

Caroline indique qu'il faut fermer les pots, Pascale qu'il faut recouvrir le plat d'un film plastique.

J'ai donc recouvert chaque pot de film plastique.

 

Yaourts_2

 

Puis je disposais le plat dans mon four.

Comme un four particulièrement chauffant, je mis le thermostat à 1 pendant 3 heures (cf Pascale). Au bout d'un moment j'ai un peu craint à cause du film plastique, mais cela tint bon.

 

Yaourts_3

 

Caroline parle de 3 à 5 heures de four, Pascale de 3 heures + 2 heures dans le four éteint.

Comme je devais filer à l'hôpital, j'optais pour la deuxième solution. 2 heures c'était à peu près le temps de mon absence.

En fait, je suis revenue .... 7 heures plus tard (hôpital, embuscade chez une copine, dîner, détour par la gare pour récupéter ma footballeuse préférée ...)

Je mis donc mon plat au frigo et allais me coucher (et oui, tout cela m'avait porté à plus de minuit ...)

Le lendemain matin nous avons procédé au goûtage ...

 

Yaourts_4

 

Bon, très bon ... mais par complètement caillé.

Certains même ne prirent jamais, d'autres furent "presque" comme il faut ...

 

Ce qui a pu faire "louper" mes yaourts ...

- lait cru / lait UHT

- arrêt de la cuisson à 85 ° au lieu d'attendre l'ébullition

- pas assez de lait en poudre

- mélange non homogère

- durée dans le four allumé trop courte

- durée dans le four éteint trop longue

 

Conclusion :

Maintenent que tous mes pots sont mangés, va falloir en refaire pour comprendre le smilblick !

 

Yaourts_5

Version confiture maison