Il y a 5 ans aujourd'hui, j'appuyais sur "poster et publier" en tremblant, dans la crainte et l'inquiétude de ce que j'étais en train de faire.
Ouvrir un blog !
Un quoi ?
Oui, lorsque je m'aventurais à dire cela à mon entourage, je passais, je pense, pour une extra-terrestre ...

5 ans plus tard, je suis tombée dans la banalité et l'anonymat, noyée dans la masse ...

Cela ne me dérange pas du tout. Je me trouve très bien là où je suis, sans pression ni obligations.

Je ne peux que me retourner sur ces 5 années qui ont vu une révolution dans le rapport que tout un chacun peut avoir avec internet.

A l'époque (mon dieu, j'ai l'impression d'être un ancien combattant qui parle de la Grande Guerre !), internet était un peu beaucoup le Diable !
J'avais instauré des quotas de durée à mes filles pour leur temps passé sur l'ordinateur.
Et surtout je leur disais "ne répondez pas aux inconnus !"

Et moi, qu'ai-je fait ?
Je suis tombée dans une marmite, sur un forum culinaire.

J'ai fait des kilomètres pour aller déguster des plats improbables avec des inconnus.

J'ai ouvert un blog ou j'ai commencé à raconter mes aventures culinaires.

J'ai même participé à la confection d'un livre culinaire de bloggeuses (l'un des tout premier, je ne n'en suis pas peu fière !).

J'ai répondu à des dizaines, des centaines d'inconnus de France, de Navarre et de souvent bien plus loin.

J'en ai rencontré un certain nombre, souvent dans des conditions surréalistes

Comment oublier :

Canaille et notre promenade dans les bois alsaciens,

Jacqueline et ses navettes sur le Parvis du Dôme à Marseille,

Phanie et son pari fou d'un concert,

Les rencontres sous l'arbre de Véro,

Bounty et notre week-end au Mans puis l'après-midi chez ses parents,

Frédérique et son beackeoffe,

La visite à mon bureau d'un ami bordelais de Sylvie du Québec,

Anne-Cé et Plastie pour un blind test de chanteurs morts ou presque,

Katoche pour un dessert d'après-match de foot,

La tasse de Natouchka qui m'accompagne dans mes voyages en camping-car,

La cuiller en bois gravée par la mari de Cathycat,

La soirée chez Marion, il en faut vraiment peu pour être heureux,

Clochette ma soeurette, au lien jamais rompu,

Mes courses pour prendre un train sous les yeux effarés de Nawal,

Et j'en oublie, car comment résumer 5 ans d'émotions diverses ...

Des liens entre vous et moi, qui n'auraient jamais pu exister, qui n'auraient jamais été envisageables ... que je n'imaginais pas lorsque j'ai commencé à mettre en ligne mes photos.

5 ans.
Le temps passe.
La vie nous fait évoluer, changer de cap, prendre des coups, vivre des émotions, entreprendre d'autres aventures ...

Je reconnais que la cuisine n'est plus ma préoccupation principale.

Aussi je suis moins assidue sur ce blog, qui est et restera très cher à mon coeur.

Rassurez-vous, il n'est pas question de le fermer ou de l'abandonner, mais j'avoue que je suis moins régulière à l'alimenter, même si je lis toujours avec beaucoup d'attention et de plaisir vos commentaires et vos mots d'amitiés.

Pour fêter ces 5 années, je vais essayer de vous promettre d'être un peu plus assidue. Mais vous savez bien que les promesses n'engagent que ceux qui y croient. Je vais donc essayer d'y croire !

Je ne vais pas vous refaire le coup de l'élection de ma tasse à café, quoique l'envie ne m'en manque pas !

Alors je vous laisse carte blanche ...

Dites-moi ce qui vous a plu, vous manque, vous a marqué, vous a fait rire, vous a déplu, vous a ému, vous a ennuyé ...

Ou ne dites rien ... vous savez que c'est "comme à la maison" ici !

Pour ma part, je veux juste, encore et toujours, vous remercier de votre fidélité, de vos passages, même ponctuels ou rares, de vos messages et commentaires. L'émotion de nos échanges ressentie depuis 5 ans est toujours restée la même.

Beaucoup d'entre vous me suivent dans d'autres aventures bloggestes (ici et ) et je les remercie.

IMG_2336