Victor_Hugo_02


Donc, après avoir surmonté le décalage horaire, parcouru des kilomètres d'autoroute, résisté aux tentations d'un marché trop vite parcouru, s'être baffré en bonne compagnie, avoir joué les étudiants pour trouver une place de parking, tourner autour du Stadium pour trouver LE terrain ...

Nous sommes arrivés pil poil pour l'entrée des joueuses sur le terrain !

La classe hein ?

Quelques minutes plus tard, nous avons reçu du renfort en la personne de Katoche. Elle n'est pas venue les mains vides. Elle avait porté son "sac de survie sur terrain de foot".


foot_toulouse_01

Juste pour nous appâter, elle déballa un élément de son sac ...




foot_toulouse_02


Mais l'heure n'était pas au casse-croûte !
Il y avait du supportage de filles à assurer ...

Le soleil a essayé de pointer son nez, mais la pluie fine a été plus tenace. Nous avions heureusement prévu parapluies et blousons à capuche.

foot_toulouse_03

Nous avons donné de la voix et de la trompette !

Et celles qui, au début du match scandaient "Qui ne saute pas n'est pas toulousain !" en vinrent à crier "Allez les bleues !"
Et oui, n'oubliez pas que moi, j'étais venue pour supporter les adversaires !

Mais je n'ai forcé personne !

A la mi-temps nous attaquâmes les choses sérieuses ...
les munitions pour tenir la seconde mi-temps, sous la pluie.

Nous envahîmes donc les gradins et Katoche déballa son sac.

foot_toulouse_06


Nous avons donc attaqué le cake, protégé dans papier alu, papier bulles et serviette


foot_toulouse_04


Un sublime cake à la crème de marrons avec des abricots secs et des cerises, moëlleux à souhait
servi avec un café au caramel


foot_toulouse_05

Nous avons continué avec une liqueur de carambars, sur-carambarisée

Donc nous étions O-BLI-GEES de reprendre du cake ...

La deuxième mi-temps fut plus ... branchée causerie de filles (les garçons ont assuré le suivi attentif du parcours du ballon) mais nous avons quand même redonné de la voix et de la trompette !


Ah quelle dure vie qu'est la vie de supporter ....

Ah oui ... le score !

Nous savons vivre et donc, sans permettre à nos hôtes d'en marquer un, nous n'avons pas voulu les offenser ...

0 - 0

mais le match n'était pas nul !