Lorsque l'on est amené à se déplacer souvent, on s'aperçoit que les gares, que l'on pourrait croire uniformes, ont leur propre atmosphère. Et souvent on les reconnait à un simple coup d'oeil.

Durant l'été, j'ai eu l'occasion d'aller plusieurs fois à la gare Saint Jean à Bordeaux.

gare_saint_jean_01


Petite visite des lieux .....


gare_saint_jean_021

gare_saint_jean_03



Dans un fond sonore persistant et constant, l'attente s'organise



gare_saint_jean_04

gare_saint_jean_11


D'autres en profitent pour rassurer leurs proches, conclure une affaire, donner un rendez-vous galant ...

Toujours est-il que les cabines téléphoniques dans les lieux publics ont toujours leur utilité !


gare_saint_jean_05

Il est temps d'accéder aux quais


gare_saint_jean_06



d'emprunter les couloirs souterrains



gare_saint_jean_201



et toujours l'attente ....



gare_saint_jean_13



gare_saint_jean_08


Ce n'est pas vacances pour tout le monde

gare_saint_jean_14



Dans une grande gare comme celle de Bordeaux, dotée de lignes TGV, ou transitent des voyageurs en partance ou provenance de l'Espagne, mais également de l'Italie ou de la Belgique, on s'attend à ne voir que de magnifiques trains confortables et à la pointe du progrès.
Mais Bordeaux est également un noeud ferroviaire régional, reliant le Limousin aux plages landaises, les campagnes charentaises aux stations pyrénéennes et suivant votre destination, votre carrosse sera différent.


gare_saint_jean_07




gare_saint_jean_09



gare_saint_jean_10

Celui-ci va au bout du monde ... ou presque !



D'autres ont inspiré des artistes en herbe


gare_saint_jean_19




Mais voila que le train attendu arrive. Le quai s'anime, les voyageurs sortent de leur torpeur engendrée par l'attente et la chaleur



gare_saint_jean_15

Les sacs et valises sont tirés, portés, poussés. Les embrassades, les derniers conseils, des ultimes larmes, des rires enfantins se croisent et sont etouffés par le vacarme du serpent métallique qui avalent les passagers les uns après les autres.


gare_saint_jean_18



gare_saint_jean_16


Puis le quai se vide, les voyageurs sont embarqués, les accompagnateurs s'en vont, lentement.

Certains attendent le départ. Un dernier regard échangé ...


gare_saint_jean_17



J'aime cet instant, un peu en suspens, ou tout est encore figé, mais irréversible, avant l'ébranlement strident du convoi.


Mais même dans nos gares, nous ne perdons pas l'essentiel ... le plaisir de la table !



gare_saint_jean_12