Bon, maintenant que j'avais du pain pour poser mon fromage dessus, il fallait songer à me nourrir d'autre chose que de fromage et de bonbons au chocolat ...

J'ai donc entrepris l'inventaire du frigo. Nous avions fait les courses 2 jours avant que JP ne me fausse provisoirement compagnie.

Un chou-fleur se cachait sur la dernière étagère. Nous en avions acheté 2. Le premier avait été cuit, mangé pour partie ensemble. Le reste avait servi de base pour mes gamelles de bureau les deux premiers jours.

Restait donc encore un chou-fleur.

Je le détaillais pour le mettre au congélateur, puis me ravisait et en gardait un tiers.

Je décidais d'en faire une soupe. Car je n'avais pas envie de cuisiner des plats élaborés, juste d'avoir quelque chose de chaud et réconfortant.

Je mis donc une échalotte à suer dans un peu d'huile d'olive dans ma cocotte.

J'y rajoutais mon tiers de chou-fleur en bouquet.

Chou_fleur_1

 

 

Je rajoutais environ 35 cl d'eau et 15 cl de lait, une demi-cuillère à café de muscade, du sel. 

Je fermais la cocotte et mis le tout sur le feu.

Au bout d'une dizaine de minutes de sifflement de soupape ...

 

Chou_fleur_2

 

Un coup de mixer. Je goutais le potage obtenu et le trouvais un peu fade. J'ai donc rajouter une autre demi-cuillère à café de muscade. Et pour être certaine d'avoir "du goût" je fis revenir une poignée de lardons fumés.

 

Chou_fleur_3

 

Je décidais d'utiliser un grand bol, signe de réconfort, car je pouvais me réchauffer les mains à son contact.

 

Chou_fleur_4

 

Chou_fleur_5

 

Une fois le bol fini, je m'en resservis un autre dans la foulée !

Et pour finir mon repas, je me servis une belle tranche de mon pain, avec du beurre, de la gelée de mûres ainsi que quelques noix.

 

Chou_fleur_6