Pour recevoir mes beaux-parents, il fut décidé de ne pas jouer la carte "découverte-nouvelles-saveurs" (le "Il" étant Jean-Pierre). Il m'énonça le menu choisi, dans la pure tradition de nos campagnes, sans possibilité d'adaptation épicée ou décalée. Je lui en laissais donc le soin de la préparation.

Je sortis mon service "campagne année 50" chiné sur une brocante charentaise, il y a quelques années ...

 

BM_01

 

Mes beaux-parents mangeant de la soupe, midi et soir, en toutes saisons, nous avions préparé un potage de légumes.

BM_02



En entrée, un assortiment de cochonailles artisanales s'imposait.

Nous ouvrîmes donc des conserves de boudins, grattons et pâté de porc.

BM_03


Un rôti du même cochon fut servi accompagné de pommes de terre poêlées et de haricots verts à l'ail

BM_05


Un vin du coin accompagna ces plats

BM_04


Avant de terminer, une fois le plateau de fromage servi, par une tarte aux prunes


BM_06


et un café !

BM_07


Mes beaux-parents furent ravis de ce repas, qui correspondaient tout à fait à leurs goûts.


En fait, le dessert fut ma contribution à ce repas, Jean-Pierre m'en ayant généreusement laissé le choix, avec comme consigne : fais simple.

Il n'avait manifestement pas envie que ses parents me servent de cobayes !

Mon choix fut rapide ... Quoi de plus simple qu'une tarte ?
Et je décidais d'utiliser les prunes du jardin de mes beaux-parents.


BM_08


Je préparais donc la pâte de Béa pour en garnir mon moule à tarte, puis la recouvrir d'une couche de poudre d'amande avant d'y verser de la confiture de prunes.

BM_09


J'ai ensuite recouvert ma tarte de demi-prunes congelées en les saupoudrant généreusement de sucre de canne ; cette variété de fruits étant assez acide au naturel.


BM_10






BM_11